Un cirque soit-il...

 

OMA-copie-1

 

"Certains numéros de cirque sont très instructifs, parce qu’ils présentent des analogies avec les victoires que l’homme doit remporter dans sa vie intérieure : dompter les tigres, les lions et les panthères, faire danser les ours et les éléphants, traverser un cercle de flammes, jongler, se lancer dans le vide et se rattraper, marcher sur un fil, etc.
Et justement, prenons l’exemple du funambule : pour garder l’équilibre, il avance en écartant les bras ou en se servant d’un long bâton horizontal. Continuellement, il doit rectifier la position : à droite, à gauche, un peu plus haut, un peu plus bas…
Cette situation est aussi celle de l’être humain, car la vie est une corde raide et, s’il ne veut pas tomber, il doit toujours penser à ajouter un peu ici, enlever un peu là, pour se maintenir en équilibre.

Le centre de l’équilibre se trouve dans les oreilles, et symboliquement la sagesse est liée aux oreilles. Le sage est justement celui qui sait garder l’équilibre, qui sait chaque fois redresser la situation.
Et vous voyez, l’expression « redresser la situation » signifie bien que dans l’existence, les choses ont toujours tendance à trop pencher dans un sens ou dans un autre et qu’il y a chaque fois un équilibre à rétablir."

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov